1, 2, 3 Soleil – Semaine 5

1, 2, 3 Soleil - SEMAINE 5

Je marche dans la terre

Pour cette cinquième semaine nous allons nous relier à la terre. Pour cela, nous allons physiquement nous rattacher à elle en marchant pieds nus dans la terre, dans la forêt, dans notre jardin, ou dans un jardin publique,… Il fait froid, humide, j’ai peur des araignées et des vers de terre ?… Aucune importance ! Je suis en vie et j’ai besoin de développer mon ressenti et me reconnecter à cette terre. Je me laisse aller, enlève mes chaussettes et ressens ce qui se passe sous mes pieds !

Et si ce n’est vraiment pas possible, je peux aussi mettre les mains dans la terre, jardiner, planter, rempoter une plante,… J’entre en contact physique avec l’élément terre.

Je pratique cet exercice au moins trois fois dans la semaine et en complément de l’exercice suivant.

Je me recentre dans la terre
trois fois dans la semaine.

Je me décharge dans la terre

J’aime beaucoup cette pratique que nous allons faire ensemble. Elle est à la fois très proche de l’exercice précédent et très différente !

Je vous invite à prendre dans vos mains un peu de terre ou une pierre. Nous allons malaxer cette pierre, cette terre, nous allons la façonner, y mettre (par l’intention) tout ce qui ne nous convient pas, tout ce qui nous oppresse encore, tout ce qui nous dérange, tout ce qui nous ronge. Nous allons visualiser notre problème qui passe de nos mains à cette terre, cette pierre qui va se charger de l’énergie qui nous pollue.

Lorsque j’ai mis dans cet objet tout ce que je ne veux plus pour moi, lorsque je me suis libéré totalement, je remets cette pierre, cette parcelle de terre à la terre (je la lance loin ou l’enterre dans la nature, un champ, une forêt,…) et me libère complètement. Je remercie et peux retrouver les activités qui m’attendent.

Je malaxe la terre
au moins 5 fois dans la semaine.

Je me nettoie avec les pierres

Deux pierres sont souvent utilisées pour se nettoyer ou se protéger. Il s’agit en premier lieu de la LABRADORITE.

« Ce bouclier énergétique est particulièrement conseillé à toute personne facilement affectée par les état d’âme de son entourage. La labradorite permet de se protéger des influences négatives extérieures tout en préservant sa propre stabilité. » Julia BOSCHIERO

Elle est connue pour dissoudre toutes les pollutions mentales. »

La seconde pierre est la TOURMALINE NOIRE. Elle « stabilise et ramène à la raison lorsque nos émotions nous emportent dans des voies sur lesquelles nous n’avons plus prise. Réveille le bon sens, favorise les réflexions rationnelles et la sobriété. Nous met en lien direct avec l’énergie terrestre et constitue un soutien certain lors de tout exercice d’ancrage. » Julia BOSCHIERO

Elle possède des polarités positive et négative qui lui permettent de se décharger elle-même de toutes les énergies qu’elle reçoit.

Je vous propose pour cet exercice de prendre une de ces pierres.
Je la dépose dans ma main si j’en ai une. Si je n’en ai pas, je peux facilement m’en procurer (ce sont des pierres que l’on trouve très facilement en boutique ou sur internet)… Et si je ne peux pas avoir accès directement à ces pierres, je peux prendre l’image de l’une ou l’autre de ces pierres et la regarder avec attention.

Je vais ressentir en moi cette pierre, comme si elle rentrait à l’intérieur de mon cœur, comme si elle venait se loger au plus profond de moi pour s’allumer, comme une lumière, et se mettre à briller pour diffuser son énergie.

Je reste ainsi le temps que la pierre diffuse en elle tout ce qu’elle doit m’apporter, 5 minutes, 10, peut-être plus. Je me laisse simplement aller à mon ressenti.

Je peux faire cette exercice avec une pierre puis avec l’autre, ou alterner, un jour avec l’une, le lendemain avec l’autre.

Lorsque j’ai fini, je passe ma pierre sous l’eau en visualisant que l’eau qui coule la nettoie et la purifie à tous niveaux.

Je me nettoie avec les pierres
au moins 3 fois dans la semaine.

De l'argile à l'objet

Matériel nécessaire pour cet exercice : un peu d’argile (ou de terre)

Je prends un morceau d’argile que je malaxe pour le rendre souple et le préparer. Je le sculpte, je lui donne la forme qui me plaît, abstraite ou concrète, il peut être un état des lieux de ce que je suis actuellement, ce que je vis, mais aussi ce que je veux. Il peut être quelque chose qui me rassure, me réconforte.

Cet exercice est volontairement sans contrainte. à moi d’en faire ce que j’en veux. Mais je ne baisse pas les bras tout de suite si ce que je visualise dans ma tête ne se réalise pas précisément comme je le souhaite… je recommence, améliore, modifie, fais évoluer, grandis, progresse et regarde le chemin que je parcours avec ces morceaux de terre. Ils sont aussi un morceau de moi qui avance !

Je crée avec l’argile
cinq fois dans la semaine.

Je médite avec la terre

Un fichier mp3 est récupérables ci-dessous.

Intitulé « La terre ». Il est à écouter tous les jours de la cinquième semaine… Si le temps vous est compté et que vous n’arrivez pas à méditer au moins une fois par jour, essayez de le faire au moins trois fois dans la semaine.

à réaliser tous les jours
de la cinquième semaine !!!

Poursuite de la semaine 4

En plus des activités de la semaine 5, je continue :

Récapitulatif des activités de la semaine 4

Vous avez aimé ces exercices, partagez largement cet outil qui a déjà aidé des dizaines de personnes à se retrouver… et que je vous offre en ce moment !

N’hésitez pas à laisser un commentaire. Ils sont modérés donc n’apparaissent pas immédiatement mais aucune censure n’est appliquée !!!

NOTA : pour la semaine prochaine, vous aurez besoin de :

  • un peu d’argile ou de terre.

Belle semaine à tous !

Cet article a 2 commentaires

Laisser un commentaire